Place libre

La place libre est une zone non couverte composée d’un mur de face, le fronton, ou de deux (un à chaque extrémité), sur laquelle se jouent les spécialités suivantes : main nue, rebot, joko-garbi, grand chistera, grosse pala, paleta cuir, paleta gomme espagnole. Le fronton mesure environ 10 mètres de large et de 6 à 10 mètres de haut. La surface au sol appelée cancha varie de 35 mètres à 100 mètres selon les spécialités. Le terrain est dessiné en forme de bouteille au sol et la forme particulière en goulot à l’approche du mur resserre l’aire de jeu sur les côtés. Le jeu de rebot se joue sur une surface de 100 mètres de long et généralement le sol est en terre battue mais peut être également en ciment ou en enrobé. Au Pays basque, on en trouve quasiment un dans chaque village où il fait souvent office de place centrale principale. En basque, on appelle cet endroit plaza.

Règles :

  • Les limites ou raies latérales sont hors du jeu (falta). Une pelote heurtant une de ces limites en saillie et renvoyée à l’intérieur du jeu est fausse.
  • Dans une place dont la limite latérale ou partie de celle-ci est constituée par un mur, toute pelote touchant de volée ce mur sera jugée « fausse ». De même si ce même mur a été touché par la pelote après le rebond, celle-ci n’est pas jouable.
  • La pelote touchant, après le rebond sur le terrain de jeu, un grillage, une toile ou des gradins limitant le fond ou les côtés de la place, ne peut être reprise et le point est perdu pour le camp du joueur qui avait à la rattraper.
  • La pelote touchant de volée un grillage, une toile ou des gradins limitant le fond de la place est fausse pour le camp du joueur qui vient de la frapper.
  • Quand, au cours d’échanges et dans sa trajectoire vers le mur ou au retour du mur, elle touche de volée le feuillage des arbres. la pelote est fausse pour le camp du joueur qui vient de la frapper
  • Pour tous les jeux de blaid (jeux indirects), toute la surface du mur de jeu est bonne au-dessus de la raie horizontale, même l’arête du mur. Au sol, le terrain du jeu est limité sur les côtés par deux lignes parallèles resserrées au pied du mur de jeu.
  • Pour les jeux directs, mêmes limites que ci-dessus, excepté la raie horizontale inexistante et le carré du rebot qui ne sert de limite que pour le but. Celui-ci joué, toute la surface du terrain de jeu est valable.