Pratique à Chiquito

La pelote basque regroupe plusieurs jeux traditionnels issus du jeu de paume. En Europe, elle se pratique principalement dans le sud-ouest de la France, au Pays basque, dans les Landes, en Béarn, en Bigorre, en Gironde ou encore à la Réunion, ainsi qu’en Espagne, dans les provinces basques autonomes d’Euzkadi (Alava, Biscaye et Guipuzcoa) et de Navarre. Elle est également pratiquée dans un grand nombre de pays d’Amérique ayant vécu une forte immigration basque. En France, on rencontre des aires de jeux dans des villes aussi éloignées du Pays basque que Paris, Marseille, Grasse, Lille, Tourcoing ou à Santa Maria Poghju (Corse).

Les jeux de pelote basque se répartissent en 7 grandes spécialités :

  • le rebot
  • le pasaka
  • la main nue
  • le xare
  • le chistera : joko garbi, grand chistera, remonte et cesta punta
  • la pala pelote de cuir : pala larga, pala corta, grosse pala et paleta cuir
  • la paleta gomme : paleta gomme espagnole (pelote pleine) et paleta gomme argentine (baline, pelote creuse)

Il faut ajouter une dernière spécialité plus récente, le « frontenis », jeu national mexicain, qui se joue en fronton mur à gauche court de 30 mètres. Son nom évoque le tennis dont il utilise la raquette, renforcée car la frappe y est plus violente et la balle plus dure, et le fronton où il se joue.

Ces jeux se disputent sur trois aires de jeu :

  • le fronton « place libre » : main nue, rebot, joko-garbi, grand chistera, grosse pala, paleta cuir, paleta gomme espagnole
  • le trinquet : main nue, pasaka, paleta cuir, paleta gomme espagnole « pleine », paleta gomme argentine « baline » creuse, xare
  • le fronton « mur à gauche » :
    • court (36 m) : main nue, pala corta, paleta cuir, paleta gomme argentine, paleta gomme espagnole, joko garbi, frontenis
    • long « jaï-alaï » (54 à 60 m de long) : cesta-punta, remonte, pala larga